•  

  •  

    Il s'appelait le Sport Club Milianais (SCM)

    Il eut ses anecdotes:

     

      

    L’image contient peut-être : 15 personnes, personnes souriantes, personnes debout, enfant et plein air

    Debouts de g à d : Benramdane Ahmed, Abzouzi Ali, Ahmed Khelifa, Cherabli Mohamed, Guemouri Boulenouar, El Foul Mohamed, Embarek, Hamdane Allel, Mohamed Hebboul..  Accroupis : Ahmed Alismail, Mohamed Khelifa, Mahdi Bentabak, Djegaoud Omar, Mahmoud Saadia 

    Meftahi Abderrazak, Secrétaire Général du SCM:                                                Il était enseignant , moi fonctionnaire, et nous nous liames d'amitié en cette ville de Miliana dont tous deux n'en étions originaires. Nous décidames en ce début des années d'indépendance de l'Algérie  de faire un voyage aux pays nordiques Danemark, Norvège, Suède, un voyage des bruns chez les blonds
    Les règlements de l'Auberge de Jeunesse de Bruxelles prescrivaient aux aubergistes de participer aux tâches d'entretien des lieux et il nous échut, mon ami et moi, de balayer devant l'auberge qui ouvrait sur une grande place de Bruxelles. Dans son appareil photo, Abderrazak m'emmagasina, à mon insu, tout accaparé que j'étais par ma noble tâche, un balai à la main.
    Et à notre retour à Miliana, je fus étonné des réponses qu'il apporta à nos amis qui nous demandaient comment s'était déroulé notre voyage.
         -"Nous sommes tombés en panne d'argent à Bruxelles et si ce n'était Mohamed - c'est donc de moi qu'il parle ! - je ne sais comment nous nous en serions sortis. Heureusement que Mohamed a déniché un emploi de balayeur à la commune de Bruxelles dont voici la photo-preuve-souvenir que j'ai prise !"
    Et combien il me fut difficile de rétablir la vérité !

     

     Deboutsde g à d : Smain Alismail, Guemouri Boulenouar, Mohamed Salem, Beskri Bouziane, Mahmoud Saadia, Abzouzi Ali, Benlecheheb Abderrazak, Mohamed Hebboul. Accroupis : Bentabak Mahdi, Krimo Landjerit,Ghouti Miliani, Ahmed Khelifa, Fodhil Benguerine, Kadi Ykhlef

    ABZOUZI Ali, infirmier, arrière droit du SCM et son Capitane

     C'était son anniversaire alors que nous nous déplacions à Dar El Beida qui déclara forfait sur son terrain. Le réglement impose que l'arbitre doit siffler l'engagement pour valider le forfait et nous attribuer le gain du match. Pour fêter l'anniversaire de notre Capitaine Ali, on lui passa le ballon pour marquer un but dans des bois vides. Il conduisit ce ballon jusque dans les 6 mètres et tira....dehors.             Lah Errahma

     

     De g à d, debouts : Guemouri, Ghouti, Hebboul, Tewfik-el-Madani, Moll René, Abzouzi,                           Accroupis:Cherabli, Benlecheheb, Embarek ,son frère, Bentabak

    Prof au Lycée Mustapha Ferroukhi de Miliana où, jeunes, nous étons internes et amis, René Moll ramena un jour d'Oran sa fiancée pied-noir et me demanda de le faire jouer pour épater sa future femme. Je le déçus car ce n'était pas prévu pour ce match ! Il ne m'en garda pas rancune et m'offrit le privilège de prénommer son nouveau-né, ce que je fis : El Mabrouk, du nom d'un franco-algérien champion de France du 800m ou du 1500m

      

     De g à dr, debouts:Mustapha Benmerad, Ali Abzouzi, Mahmoud Saadia, Guemouri Boulenouar, Abdelkader Tibahine, Beskri Bouziane, Mohamed Hebboul, Mohamed El Foul, Benlecheheb Abderrazak. Assis de g à dr: Mahdi Bentabak, Miliani Ghouti, Khelifa Ahmed, Krimo Landjerit, Fodhil Benguerine et Kadi Ykhlef

    Un bouquet de fleurs du SCM entre joueurs et supporters

     

    Assis, de g à dr: Allel Bouziane, Cherabli Mohamed, Zerdi Mohamed, Charef dit Taleb, Meharzi Mohamed, Abzouzi Ali, Kolei. Debouts gauche à droite: Ladjadj Mohamed, Djane-Ahmed Mustapha, Charef Mustapha, Mohamed Hebboul, Seddik Said,Laref Ahmed,Allel Hamdane, Belhadj Abdelkader,Benramdane Ahmed, Kastali Mohamed.Errahma à ceux disparus

     

    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout

    De g à d : Ali Benrabah, Mohamed Hebboul, El Foul Mohamed, Abdelkader Tibahine, Kolei

    L'un des  créateurs du WAM (Widad Atlétique Milianais) - club à tendance nationaliste - fut Hadj Abdelkader Benrabah, père de Ali (à gauche) le Trésorier du SCM. Hadj Abdelkader Benrabah me priva de jouer au WAM de peur de mon renvoi du lycée pour adhésion à une association nationaliste et politique avec cet "argument" : "Nous manquons de souliers de foot" et ma réponse fut  " Je jouerai pieds nus". Mais rien n'y fit.

    Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas


    2 commentaires
  •  

     

     

     En souvenir de mon ami Hamza DJERIDANE,
     Pilote,  Ancien Directeur de l'Aéroport Houari Boumediene et
     dont l'un de mes petits-enfants porte le beau prénom...

     

    Fantazia à Sidi Makhlouf

    Sidi Makhlouf, hospitalité, méchoui, danse et fantasia

    Chaque fois que je traverse ce village pour rejoindre Laghouat - il en est au nord à 30km - ou en retour, je fredonne ces deux seuls vers que je connaisse en louange à ce saint patron.

    " Ya Sidi Makhlouf la tensani,
      Ya zein el goubba aâlik Ennour "

     " Ô Sidi Makhlouf  ne m’oublie pas,
      Toi dont la belle koubba scintille "

      

     

     

     Durant la Révolution, c'est près de Sidi Makhlouf, à hauteur de la grotte de l'ermite, que je vis un grand nombre de Moudjahidine tous en tenue militaire, faire un barrage. Ils semblaient avoir pour mission la destruction des camions et semi-remorques du transporteur saharien Delaunay dont les immenses garages et ateliers étaient non loin de la Porte d'Alger à Laghouat. Ils épargnèrent les voyageurs européens dont Ramette, mon voisin du car, qui habitait à Laghouat près de "Dar Triciti" , l'usine électrique.

     

    Une fois, somnolant, j'ai quitté la chaussée pour m'en trouver éloigné de quelques dizaines de mètres juste à la sortie de Sidi Makhlouf. Il fallait voir la promptitude de leurs secours pour me remettre sur la route. Et ils nous obligèrent, mon fils Zeineddine et moi, à leur hospitalité dans l'une de leurs demeures pour reprendre nos esprits. Bien que tardif, merci à ces nobles.

    Sidi Makhlouf évoque la halte que fait tout laghouati en voyage pour goûter aux délicieux m’ssemen et à l’énivrant café au chih que savent si bien préparer les gens de ce si charmant village. Sidi Makhlouf c’est aussi les très belles fantasias organisées au début de chaque printemps qui attirent tant d'admirateurs..

     

     


    votre commentaire
  •  

    Soyons vigilants, l'Algérie est toujours dans l'oeil du cyclone

    Libye, l'esclavagisme revient : traitement inhumain des noirs en ce pays
    victime de l'occident, de Sarkosy et BHL, Bernard-Henri Lévy, souvent désigné
    par ses initiales BHL,né le 5 novembre 1948 à Béni Saf (Algérie)
    ce sioniste ennemi de son pays de naissance

    Pourquoi autant de sauvagerie ?

    Image associée

    Des migrants subsahariens « échangés » entre 200 et 500 dollars
    pour ensuite être affectés à des travaux de maisons libyennes.
    D'autres séquestrés, torturés et obligés à appeler leurs familles afin
    qu'elles payent leur libération. En Libye, dénonce l'OIM dans un communiqué,
    des centaines de migrants et de migrantes subsahariens sont vendus
    publiquement dans des « marchés » ou des garages.
    "Nous savons que les migrants qui tombent dans les mains
    des trafiquants sont confrontés à la malnutrition systématique,
    aux abus sexuels et même au meurtre "
     « Après l'avoir achetée, vous devenez responsable de cette personne.
    Certaines d'entre elles s'échappent, d'autres sont maintenues en servitude »

    Pourquoi autant de sauvagerie ?

    Le marché aux esclaves 

    Rien d'étonnant quand on a vu les images de la mise à mort de Kaddafi...


    1 commentaire
  •  

    Des tonnes de pain du jour ou à peine rassis
    gaspillés et jetées aux poubelles.

    Un phénomène qui s'accentue
    C'est Criminel !

    Sensibilisons nos compatriotes contre
    les gaspillages de toutes sortes,
    un phénomène qui s'accentue

     

    Blog de ghadames : ghadames, Ramadhan

     

    Malgré la cherté de la vie et la flambée des prix de certains produits essentiels, les achats des citoyens se multiplient et se diversifient, que ce soit en qualité ou en quantité. Pain sous toutes ses formes, fruits, légumes, viandes, boissons, sucreries et autres friandises sont achetés à outrance sans être totalement consommés, mais jetés au moment où des familles entières restent dépourvues des aliments les plus élémentaires.

     

    Image associée

     

    Ramadhan: excès d'envies:
    Quand "les yeux sont plus gros que le ventre"
    Enormément de gaspillage lors du repas du "ftour" - rupture du jeûne -
    où souvent l'assiette est à peine entamée qu'on passe à l'autre...

     

     

     

    Image associée

     

    Les bennes à ordures sont devenues, par la force de choses,
    un espace où des malheureux viennent chercher
    leur pitance quotidienne.

     

    Résultat de recherche d'images pour "poubelles algerie"

    Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas


    votre commentaire
  •  

     

    ---"A mon grand frère Si Mohamed Hebboul,                                                              
    L'éducateur que vous fûtes vous a éloigné de tant de belles choses
    de la vie, au profit des autres...de la jeunesse de Miliana que vous
    avez aimée et chérie                                                                                                     
    Par amitié, par reconnaissance et par devoir de mémoire, je vous
    offre ces ouvrages et je vous invite à voyager avec Nerval dans un
    Orient mystérieux et mystique                                               
    Fraternellement.                                                                                               
    Miliana, le 17 Juin 2011    Signé, M.Benrabah

    Merci à mon ami et frère Mohamed Benrabah
    du fond du coeur et à travers lui à tous les milianais, mes amis. 

     


    Statuette du Jardin Public de Miliana,
    Statue porte-torchère, candélabre au nom de L'Égyptienne
    Dieu fasse que sa Lumière la sorte de sa pénombre...

     

    L’image contient peut-être : 12 personnes, plein air

    Debout de g à droite: Mustapha Benmerad, Ali Azouzi, Mustapha Saadia, Boulenouar Guemouri, Abdelkader Tibahine, Bouziane Beskri, Mohamed Hebboul, Mohamed El Foul, Abderrazak Benlecheheb  Accroupis de g à droite: Mehdi Bentabak, Milianai Ghouti, Ahmed Khelifa, Abdelkrim Landjerit, Fodhi Benguerine, Abdelkader Ikhlef. Une équipe de rêve...

     

     

                        Benyoucef Dellouci, arrière gauche du SCM des Juniors : L'un des premiers officiers de la Marine Nationale Algerienne formés au lendemain de l'independance á la base navale de Skotchi en mer noire dans l'ex URSS. Mort à l'automne 1968 en service commandé enterré avec les honneurs militaires. Certains reconnaitront son ami le Colonel Mohamed Messaoudi aux commandes du cortège funèbre, tombé sous des balles terroristes à El Biar (Alger) sous les yeux de son fils

     

     


    Seridi Mostefa fut joueur du Sport Club Milianais (SCM) et déserta la caserne de Miliana où il effectuait son service militaire pour rejoindre le combat libérateur : Cliquez sur le lien et lisez comment ai-je retrouvé sa famille pour lui donner cette photo qu'il m'avait laissée en souvenir. Et s'il vous arrive de passer à Guelma, je vous demande de faire un tour au SQUARE qui porte son nom et lui souhaiter la Rahma. 

    http://laghouat-miliana.over-blog.com/article-24793676.html                      

     Square Mostefa Seridi à Guelma                                                             Mohamed Hebboul Chère Louiza, D'après son frère, il aurait laissé une fille à Miliana que j'ai vainement cherchée. J'ai omis de te le demander lorsque tu présidais une association féminine.Un joli parc porte son nom à Guelma

     

     L'une des premières équipes du SC Miliana (SCM) post-indépendance

    Assis, de g à dr: Allel Bouziane, Cherabli Mohamed, Zerdi Mohamed, Charef dit Taleb, Meharzi Mohamed, Abzouzi Ali, Kolei   Debouts gauche à droite: Ladjadj Mohamed, Djane-Ahmed Mustapha, Charef Mustapha, Mohamed Hebboul, Seddik Said,Laref Ahmed,Allel Hamdane, Belhadj Abdelkader,Benramdane Ahmed, Kastali Mohamed.Errahma à ceux disparu

     

         Mohamed Landjerit tout etait terrain militaire , le stade DONA , le terrain de football ancien et nouveau , boutektoune, le centre social qui est devenu par la suite le faj de ALI OUSALAH ahmed , la piscine militaire En juillet 62 où etait heberges les djounouds de l ALN , yek fel centre social , d ailleurs le premier match amical du SCM LE 15 JUILLET 62 ° contre l equipe de la wilaya 4 , tous les moudjahidines avec leurs armes assistaient sur le monticule qui surplomble le terrain et la ligne de touche du cote sud etait reservee aux femmes , elles etaient environ 200 , a chaque action fiha twelwil

    Mohamed Hebboul : A la mémoire de Si Ahmed Djaballah dit Bouchouka, lah Errahma, 
    Si Ahmed vivait par le foot et pour le foot et son amour pour le SCM était sans limites et il appelait les joueurs par "mes enfants". Au retour d'un match important remporté par le SCM, sous les youyous de nos dames (oui sous leurs tzaghrites, rareté en Algérie) et autour d'un thé au cercle du SCM, Si Ahmed me demanda quelle tactique j'avais fait appliquer pour remporter une si belle victoire. Sur le ton de la plaisanterie, je lui ai répondis que nous avions joué en 6 - 4 - 2.
    Et à partir de cet instant et pendant longtemps, Sid Ahmed ne fit part à ses interlocuteurs que de ce fameux  6 - 4 - 2, n'ayant pas fait attention qu'alors nous jouions en surnombre de l'adversaire...

    Nous n'oublions pas Lahoum Errahma 
    nos jeunes joueurs de foot du SC Miliana (SCM)
    morts dans l'incendie du Zaccar

    Photo de Mohamed Hebboul.   http://gadames.eklablog.fr/ a-leur-memoire-a127372568

     

     Mahfoud Tahari dit Touahri, décédé lui aussi au feu ci-dessus

    était un plaisantin supporter du Sport Club Milianais (SCM)
    et inséparable ami de Abdeslam Chérabli.
    Lors d'un match à El Biar où le SCM affrontait l'équipe locale,
    les supporters milianais de la tribune jetaient quelques objets
    sur l'équipe d'El Biar et la police vint chercher les perturbateurs .
    Et à Mahfoud Touahri de s'adresser à Abdeslam en leur présence :
     "Ya Abdeslam, ha goulelhoum belli enta elli kount tgaisse",
     dis-leur que c'est toi qui a balancé ces objets..."
    Et c'est ainsi que, exploit rare, Mahfoud fit rire la Police 

     

     

    "Tlemcen, Tlemcen, tu serais Reine
    N'étaient les Cerises de Miliana"
    Vous souvient-il de cette équipe de foot du Sport Club Milianais qui faisait la joie de ses supporters et mobilisait toute la population milianaise pour aller l'encourager dans ses déplacements ? Avez-vous entendu les you you de nos dames à leurs retours souvent victorieux? Vous est-il arrivé de partager cette anecdote de ces deux lycéens Ahmed Mahroug et Cherif Ouazzani, passionnés de cette équipe mais désargentés pour se payer un déplacement ? Ah, que cet SCM-là était prenant, charmeur, attachant, éduqué,tous les joueurs étant des locaux dignes ambassadeurs de leur ville ancestrale que l'on appelait MILIANA  

     Résultat de recherche d'images pour "cerise de miliana"

     

    Le mot de l'un des anciens : Med HEBBOUL  Plus que centenaire, notre collège de garçons, devenu lycée Mustapha FERROUKHI, a largement contribué à la formation de chacun d'entre nous. Il était aussi, au même titre que Miliana, un foyer de nationalisme puisque nombre de ses élèves l'ont quitté pour rejoindre le combat libérateur dont très peu en sont revenus. Gloire à eux!
    Notre lycée reçoit aujourd'hui, plusieurs générations de ses enfants qui vont renouer avec leur jeunesse et ses meilleurs moments d'amitié, de fraternité et de beaux souvenirs.
    Merci aux initiateurs de ces retrouvailles pleines d'émotion et Dieu fasse que nous en soyons encore l'an prochain.

        Une sortie de dirigeants, supporters et joueurs fut organisée pour passer une journée à la plage de Gouraya - autour de gsaates de couscous - et bien sûr on joua au foot en un "match" qui opposa les joueurs à une sélection de supporters âgés tels Mustapha Cherchali, receveur muncipal, goal avec ses serviettes de plage comme genouillères contre le sable, Larbi Bouamrane Rachid, employé de mairie, "arrière central", Hadj Kachach, attaquant de pointe, Mohamed Lebbouzi des Mines du Zaccar, le capitaine de cette formation pleine de vivacité et de prouesses techniques et d'entendre l'un d'eux qui se faisait contourner par ses adversaires leur dire "si vous voulez vraiment jouer au foot, essayez de me passerentre les jambes", ce que personne ne put...Une sortie inoubliable.

     

     Mahroug Ahmed  Réalisateur ENTV.   Je ne pouvais en aucun cas oublier les émotions et les troubles que vous avez provoqués en nous durant des années.  Repères de toute une jeunesse qui venait juste de la découverte de la joie de gagner et de perdre, cela importe peu.  Pour l'anecdote, Cherif Ouazani et moi avions fait tout le trajet Miliana-Hadjout à pieds pour voir l'un des plus beaux matchs de ma vie.vous étiez le bâtisseur d'un rêve.

    Mahieddine Mehani, à droite, avec son ami et supporter du SCM, Belhocine.                              Si ce n'était sa blessure au genou qui l'avait éloigné des stades, aurait été                                l'un des grands joueurs du Sport Club Milianais

     

    A Mohamed Mohamed Azizi. Si El Hadi, ton père, allah yerhmou était un fan du SCM et était  l'un de ses dirigeants. Il m'invitait souvent à votre table en votre si coquette maison à rez-de-chaussée près de l'hôpital où je retrouvais Djamal et Youcef et je crois une soeur à vous, à nous, toi peut-être encore attendu. Collégien, il m'aimait beaucoup et je faisais de mon mieux pour éviter les bétises par peur de lui car il avait l'oeil sur tout, ce qui explique la bonne éducation des siens. Pour moi il est inoubliable...Et étaient du SCM les 3 frères Mohamed Azizi, Djamel, Youcef et Mohamed...

       Hamid Benlecheheb, mon ami et frère de lycée

    Elève de l'Ecole Normale de la Bouzaréa, a rejoint l'A.L.N. en Janvier 1957.   Etait aspirant. Mort au champ d'honneur en 1959 à Medjadja dans l'Ouarsenis..
    Nous étions les deux "inters" du SCMiliana. Lors d'un match de coupe contre le NAHD à Hussein-Dey, Hamid marqua un but d'une rare beauté. L'avant-centre du NAHD, ce jour-là, était ... ZIOUI, futur chahid et dont ce stade porte le nom. (NAHD 2 SCM 1)

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mohamed Hebboul:Disparitions
     De grands cadres vitrés faits par Bouziane ALLAL renfermaient les photos des Chouhada du Club, le Sport Club Milianais (SCM) et ornaient la salle de  réunion des joueurs à l'étage. Au rez-de-chaussée à l'entrée du café était  suspendu le fanion du SCM tissé en rouge et blanc à Laghouat par ma mère lui aussi dans un très grand cadre.
    Le tout disparu à jamais ! Dommage..
    Et le stade de foot-ball de Miliana est prénommé du nom de la Katiba El Hamdania de la Wilaya 4 en mémoire des Chouhada Hamid Benlecheheb, Hamid Bouyarbou, Hamdane Batel

    Résultat de recherche d'images pour "Hamid Benlecheheb"

     

    Photo de Merouane Subaquatique.


    Tous des amis et anciens du SCM.
    De g a d :Hattab Benyoucef, son frère Hamed , 
    El Foul Miliani,Abdelkader Oularbi, Mohamed El Foul 
    et Mohamed Meharzi et sur chacun d'eux, 
    j'ai plein d'anecdotes. Longue vie à eux et ce mélange                                                            de joueurs basket et foot entourés de supportersRésultat de recherche d'images pour "SCMiliana et supporters"
     
    1er assis à gauche ci-dessus, Si El Hadj El Bachir dit Kachach                                                             Une anecdote pour El Hadj El Bachir dit Kachach lors de la brouille Maroc-Algérie.                                       En  mobilisation des volontaires milianais pour défendre nos frontières, Si El Hadj                                    prononça cette fameuse phrase "El Malka fi Marrakech" TOUS a Marrakech !!!                                                 Errahma lah, Il voulait coloniser le Maroc !
     

    Une pensée pleine d'émotion pour nos devanciers qui avaient écrit en lettres d'or le sigle du SCMiliana sur toute la plaine du Cheliff, parmi lesquels: Bentabak Ali, Ghersi Miloud, Benrabah Abdelkader, Djeblaoui Mustapha, Saadi Belkacem dit "Atcha" et que j'appelais "Papa", Rouabah Mohamed, Khelia Ahmed, Anseur Sadek, Azizi El Hadi, Merakech Mohamed, Boumad Ahmed, Bengrine M'hamed, Boudiaf Mohamed.....et les créateurs du WAM (Widad Atlétique Milianais) dont me priva Hadj Abdelkader Benrabah de peur de mon renvoi du lycée pour adhésion à une association nationaliste et politique avec cet "argument" : "Nous manquons de souliers de foot"
    Ma réponse  fut "Je jouerai pieds nus". Que Dieu ait leur âme.
     

     

    De G à Droite: Guemouri, Ghouti, Hebboul, Tewfik-el-Madani, Moll René,                          AbzouziAccroupis:Cherabli, Benlecheheb, Embarek ,son frère, Bentabak
    René Moll ramena un jour sa fiancé d'Oran et me demanda - pour l'épater - de le faire jouer. Pas prévu pour ce match, il resta sur la touche.
    Il ne m'en tint pas rancune et, à la naissance de son premier garçon, il me demanda de le prénommer.Ce que je fis et ainsi devint-il Patrick El Mabrouk du nom d'un champion français du 800m ou 1500m.

     

    Je l'en remercie, est venu me rendre visite "mon" ancien joueur de foot Mohamed El Foul et je me suis rappelé de son "recrutement après d'âpres négociations."
    J'avais remarqué l'assiduité d'un jeune (peut-être encore junior)  à tous les entrainements de l'équipe..Un jour, par signes, je le fis descendre de la "tribune", une butte, pour lui demander pourquoi il ne se joignait pas à nos entrainements vu sa présence continuelle à ceux-ci...    
     -  Heu....bégaya Mohamed El Foul                                                                                                                                   - Mais pourquoi, insistais-je ?
    Et il trouva l'imparable parade:
     - Je n'ai pas de souliers
    Grand problème que je résolus aussitôt :      
     - Tiens, voilà les miens...
    Et ainsi devint-il l'un des assidus titulaires de l'Equipe Première...  

     


    votre commentaire