• Etais-tu de mon temps

     

     

     

    El midad : le porte-plume et son encrier (ecole coranique)

    A l'école coranique, el midad (l'encre) et le qalam (porte-plume),
    el laouha (ardoise en bois) étaient de notre fabrication et
    une pierre blanche "sansal" servait de gomme.

    Résultat de recherche d'images pour "l'ecole coranique"

    L'école coranique : nous apprenions le Coran sans le comprendre,
    notre taleb s'abstenant de nous l'expliquer...
    Il fallait apprendre les Sourate par coeur sous peine de falaka
    J'ai eu la chance de ne pas y goûter...

    Résultat de recherche d'images pour "gadames/ecole coranique"

     

    Cette lampe à pétrole communément  appelée " quinquet" a été  pendant longtemps et pour beaucoup de familles l'unique moyen d'éclairage. Dans la liste des courses, il ne fallait  surtout pas oublier le bidon de pétrole lampant. ! D'autres types de lampe à pétrole étaient également d'usage.

     

    Lampe à pétrole 

    Cette lampe à pétrole communément  appelée " quinquet" a été  pendant longtemps et pour beaucoup de familles l'unique moyen d'éclairage. Dans la liste des courses, il ne fallait  surtout pas oublier le bidon de pétrole lampant. ! D'autres types de lampe à pétrole étaient également d'usage

     L’image contient peut-être : 3 personnes

    La bougie était indispensable dans chaque demeure, nous éclairant en se consumant

    QUE LA LUMIERE SOIT ET LA LUMIERE FUT !!! MDRRRR ... UN GROS ORAGE QUI NOUS A PLONGE DANS L'OBSCURITE PENDANT PLUS DE 24 H. GRRRR ... ME REVOILOU PARMI VOUS POUR VOUS SOUHAITER UNE TRES DOUCE SOIREE .. BONNE NUIT MES AMIES ET PLEIN DE BISOUS .. 24 H. SANS VOUS.. J'AI TROUVE LE TEMPS LONG !!! A DEMAIN ♥♥♥

    Boumediène comprit vite le sous-entendu d'El Gueddafi et l'insinuation de son intervention. Mal lui en prit, car Boumediène, en plus d'être un homme avisé et prévoyant avait la faculté de connaître minutieusement tout le personnel présidentiel et pour la circonstance, le médecin présidentiel algérien était un médersien, excellent francophone et arabophone, qui en plus d'être un brillant clinicien, avait une immense culture dans plusieurs domaines. Ce à quoi Boumediène rétorqua, d'une manière subtile à El Gueddafi, avec le large sourire qu'on lui connaît et le cigare à la main : «Comme tu le sais, mon frère Mouammar, les Algériens te seront toujours utiles ! Mon médecin va non seulement soulager tes maux, mais connaissant ton penchant pour la poésie arabe, tu auras le privilège d'apprendre avec lui quelques notions sur la balagha, les mouaâllakat et les différences de style entre Imrou El Kaïs et Zoheir Ibnou Abi Salma ; et si tu me le permets, je peux le détacher pour quelques jours, en Libye, pour disserter avec lui sur la science, le fiqh, l'histoire des civilisations et sur toute la littérature latine, particulièrement italienne et non pas uniquement française.
    Enfin, pour la khaïma, ne te sens pas gêné vis-à-vis de lui, parce qu'il est issu du même milieu que toi ; c'est un fils d'une région de notre cher Sahara, connue par sa race ovine, ses palmiers et par ses poètes ; il a grandi dans une ‘‘moins luxueuse'' khaïma que celle qui nous abrite, mais équipée d'une bougie, pour éclairer ses longues nuits, d'une outre pour étancher sa soif, sans oublier la terrine dans laquelle il s'abreuvait de lait de chamelle !»

    Blog de ghadames : ghadames, Sagesses

    La lampe à acétylène (ou lampe à carbure) est un moyen d'éclairage
    le plus souvent portable. La source lumineuse est la flamme de
    combustion du gaz acétylène, celui-ci résultant de la réaction de
    l'eau sur le carbure de calcium tous deux contenus dans la lampe.


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Presque pour tout le monde, le salon-salle à manger

    Ma maman tissait des tapis, des burnous,  des couvertures (hiak),
    des oreillers, des pans de tissus en laine. Leur vente lui permettait
    d'aider son époux et de nous "burnousser", nous les garçons.

     

     

    19

    J'ai connu la faim, j'ai connu le froid, j'ai connu les pieds nus...

     

     Dieu, merci, mes enfants et les leurs, de g. à d. au 1er rang
    Maroua, Louiza, Kenza et au 2e de g.à d. Abderrahim, Rym, Mériem,
    Hamza et Zakaria ci-après ont connu une autre vie que je la leur souhaite,
    en même temps qu'aux vôtres longue dans la santé et le bonheur. Amine...
     

    A ceux qui se plaignent de la vie
      Comment vous sentez-vous après avoir visionné
      le vécu d'autres êtres que la vie n'a pas ménagés ?
     “On ne pourrait apprendre le courage et la patience
      s'il n'existait que de la joie dans le monde.”
     "J'ai pleuré parce que je n'avais pas de souliers
      jusqu'au jour où j'ai vu quelqu'un qui n'avait pas de pieds."
      Dites avec moi, El Hamdoulillah ?  الحمد لله

     Le coeur perçoit ce que l'œil ne voit pas 


  • Commentaires

    1
    ael karim benmouna
    Mercredi 30 Mai à 03:18
    Al Hamdullah aala hadhi iniima.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :