• Un Targui, des Touareg

    "Celui qui ne connaît pas le silence du désert ne sait pas ce que c’est que le silence".                                (Proverbe Targui…) 

     

    Une amie, Goelan Blanc, Rose des Sables Fins, a fait un tour chez les Touareg 

    Les Touaregs sont un peuple de Berbères nomades vivant dans le Sahara central, l’Algérie. Le sud de l'Algérie, l'Ahaggar est peuplé par des tribus berbères, les Imoûhagh (Touareg) ou les Kel Ahaggar ou encore les Kel Tamâhaq. Les Touareg (singulier: Targui) sont appelés Imouhagh et Tamahaq dont la racine est le verbe Iohagh, qui signifie : être libre, indépendant. L’origine exacte des Touareg est berbère, ils sont vraisemblablement descendants des tribus des premiers habitants de l'Afrique du Nord. Leur culture berbère est confirmée par l'usage du même alphabet, du tifinagh, et de la même base linguistique le tamasheq. Les Touareg vivent dans le désert du Sahara, c'est un peuple musulman nomade connu pour ses habits caractéristiques (djellaba et chèche, noué sur la tête) et par leur habitude de boire énormément de thé tout au long de la journée. 

     Les hommes portent un chèche, le taguelmoust, d'environ 4-5 mètres de long qui s'enroule sur la tête pour la protéger du soleil, du vent, du sable et du froid de la nuit. L'homme ne quitte jamais son chèche, qui peut être de différentes couleurs, rouge, jaune ou vert, et aussi de deux couleurs qui ont une signification spéciale : le blanc et l'indigo de lin pour les jours de fête. 

    Les femmes se couvrent la tête d'une voile qu'elles laissent davantage voler au vent. Les tissus de leurs robes et de leurs voiles sont teints aussi à l'indigo, qui donne une couleur bleue proche du noir et un aspect brillant.

     Les touareg sont des bergers et leurs troupeaux souvent décimés par les sécheresses, beaucoup de nomades touareg ont rejoint les villes. Ils y travaillent comme forgerons, artisans du cuir ou guides. Les bijoux touareg très appréciés sont inspirés par une tradition séculaire.Beaucoup portent la Croix du Sud, femmes et hommes.

    La musique est très importante pour le Targui. Les Touareg d’aujourd’hui jouent de la guitare ou une sorte de oud tout en chantant. Ils peuvent être accompagnés par des percussions, des claquements de main. Les femmes font le chœur.

    En voyage chez eux, vous aurez l'occasion de découvrir leur fameux rituel du thé. Le cérémonial du thé est une manière de montrer l’hospitalité et un prétexte pour discuter avec le visiteur de passage. Patience et précision du geste définissent l’onctuosité de la mousse. Il est servi en 3 fois (3 services à la suite): le premier thé serait amer comme la vie, le second serait doux comme l'amour et le dernier serait suave comme la mort. Le targui ne se sépare jamais de sa théière, n'importe où il va.

    Résultat de recherche d'images pour "le thé chez les touareg"

     La taguella que vous mangeriez chez eux  est une épaisse galette sans levain, de semoule de blé ou de mil, longuement pétrie puis cuite sous les braises, couvertes de sable, leur pain qu'on,  trempe après l'avoir fragmentée, dans une sauce à base de tomates et  de légumes, de viandes diverses, de piment, 

    La Croix du Sud:

    Lien de son histoire: http://gadames.eklablog.fr/la-croix-du-sud-a119806494


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :