• Yallah nkherfou...

     

     

    "Yallah nkherfou"  = Allons nous fruiter

    C'est ainsi que  mon frère Bachir nous a invités avec mon autre frère Djelloul et mes petits-enfants Rym, Mériem, Abderrahim et Hamza dans son jardin, à quelques kilomètres de Laghouat, ma ville de naissance me permettant ainsi de me retremper dans le temps de ma jeunesse où nous allions nous "fruiter" directement sur les arbres du jardin.

    Il vient d'en planter d'autres, des plaqueminiers et des cerisiers, que je lui ai ramenés de Miliana... alors qu'en 1963, j'avais ramené de Laghouat un palmier pour lui donner vie en mon domicile à Miliana, et qui produit des blehs - dattes non muries - comestibles

    Inviter à se "fruiter" était une pratique courante à Laghouat.

     

       

     

      Cela me ramène aussi à mes années jeunesse où entre frères et soeurs, cousins, cousines, neveux et nièces, nous nous adonnions à un concours de manger des grenades ramenées du jardin par couffins, sans faire tomber un grain, mains, lèvres et dents étant les seuls "outils" pour ce faire...

     

     

     

     

     

    El M'Nagguer

     

    Image associée

     

    Et, si c'est à leur époque, vous pouvez aussi vous régaler de dattes précoces, à moitié mûres, connues localement sous le nom de M’nagguer, délicieuses, mais à durée de conservation très courte

     

    Résultat de recherche d'images pour "poules, coq, poulailler"

     Il y avait aussi un poulailler et nous avons trouvé sa volaille en liberté pour prendre le soleil et quel plaisir de voir le coq se pavaner et faire le fier au milieu de ces donzelles

    Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :