• Sport anecdotique

    Le Sport Club Milianais (SCM) anecdotique.

     

     Mohamed El Foul debout à gauche était aussi du basket

    Résultat de recherche d'images pour "l'internaute/algerie/miliana"

     

    Aujourd'hui, je l'en remercie, est venu me rendre visite "mon" ancien joueur de foot
    Mohamed El Foul et je me suis rappelé de son "recrutement après d'âpres négociations."
     - J'avais remarqué l'assiduité d'un jeune (peut-être encore junior)
     à tous les entrainements de l'équipe..
    Un jour, par signes, je le fis descendre de la "tribune", une butte, pour lui demander
    pourquoi il ne se joignait pas à nos entrainements vu sa présence continuelle à ceux-ci...

     - Heu....bégaya Mohamed El Foul

     - Mais pourquoi, insistais-je ?
     
    Et il trouva l'imparable parade:

     - Je n'ai pas de souliers !
     
    Grand problème que je résolus aussitôt :

     - Tiens, voilà les miens...
     
    Et ainsi devint-il l'un des assidus titulaires de l'Equipe Première...

     

    Résultat de recherche d'images pour "images mohamed hebboul"

     et encore cette anecdote le concernant:

     Et vint son mariage auquel naturellement il m'invita
    à la soirée chez lui, près de l'Horloge.
    A mon arrivée, devant l'entrée,  j'entendais
    une grande animation qui couvrait les tintements de
    l'Horloge de chaque  quart d'heure.
    Sitôt mon apparition devant l'assistance, un GRAND SILENCE
    s'établit, certainenement par respect pour leur éducateur que j'étais.
    Pour que la fête soit FETE,
    je dus demander à Mohamed la permission de me retirer...

     

    et cette autre anecdote :

       Mahfoud Touahri (Tahari) Lah Errahma, était un
    plaisantin supporter du Sport Club Milianais (SCM)
    et inséparable ami de Abdeslam Chérabli.
    Lors d'un match à El Biar où le SCM affrontait l'équipe locale,
    les supporters milianais de la tribune jetaient quelques objets
    sur l'équipe d'El Biar et la police vint chercher les perturbateurs .
    Et à Mahfoud Touahri de s'adresser à Abdeslam en leur présence
     "Abdeslam, ha goulelhoum belli enta elli kount tgaisse",                                                              dis-leur que c'est toi qui a balancé ces objets..."
    C'est ainsi que, exploit rare,  Mahfoud fit rire la Police

     

    Photo de Merouane Subaquatique.


    Tous des amis et anciens du SCM.
    De g a d :Hattab Benyoucef, son frère Hamed ,
    El Foul Miliani,Abdelkader Oularbi, Mohamed El Foul
    et Mohamed Meharzi et sur chacun d'eux,
    j'ai plein d'anecdotes.Longue vie à eux
     
    Mon ami, mon frère Mostefa Seridi

    En mars 1982, à l'occasion des vacances scolaires, en compagnie de mon épouse et de deux de nos enfants, Mohammed-Ali et Mérouane, encore en bas âge, nous fimes un voyage en Tunisie. On voyageait alors aussi pour faire quelques achats, les restrictions locales nous privant de pas mal d'articles et denrées. Les Algériens se retrouvaient donc en grand nombre dans les super-marchés et autres magasins tunisiens.

    Faisant une réflexion sur "les prix qui sont aussi élevés que chez nous", un couple voisin , des Algériens, se mêla à notre conversation et la sympathie aidant, nous continuames ensemble une balade à pied dans Tunis.

    - D'où êtes-vous? nous demanda-ton
    - De Miliana.
    - Et vous?
    De Guelma.

    Dieu m'avait donc mis en présence de guelmis susceptibles de me renseigner sur la famille de mon ami Mustapha.

    Et je formulais aussitôt ma question ainsi: "ça tombe bien que vous soyez de Guelma parce que ça fait des années que je cherche, sans succès, à retrouver la famille d'un ami devenu mon frère, tombé au champ d'honneur et je dispose de l'une de ses dernières photos que je voudrais remettre aux siens. Il s'appelait Mustapha SERIDI.

    - Ah! Mostefa, c'est mon frère" me dit la dame en se jetant à mon cou!
    - Oui, c'est son frère et mon cousin! renchérit le mari.

     

    la photo de profil de Cherif OuazaniJe trouve cet article sur la jeune équipe de foot du SC Miliana (SCM)
    sur la page facebook de l'Association Culturelle EL-MANARA Miliana Algerie
    qui m'a ému et rappelé comment deux jeunes supporters,
    Cherif Ouazani et Ahmed Marouf , étudiants et à ce titre fauchés,
    ont fait le déplacement à pied Miliana-Hadjout à travers Chaâb-El-Goutaâ
    pour asssister au match USMM Hadjouf - SC Miliana qui ne les a pas déçus
     
    Oui. C'est ma maman:
    Te rappelles-tu du petit tapis encadré au
    Cercle du SCM au sigle du Club, Rouge et Blanc disparu ?
    Eh! bien, c'est elle qui l'avait tissé à Laghouat... 
    laha Errahma .Son cadre fut l'oeuvre du marhoum                                                                      Allal Bouziane (2ie du 1er rang des assis à partir de la droite)
     infirmier du club.
     
     
      Mohamed Landjerit dédicaçant son livre à la chandelle, la lumière est revenue depuis !
     
    Mr Landjerit Mohamed, Prof de Sports, Lycée Ferroukhi, Miliana :
     Mai 1968 - Mai 2016 : 46 ans après , je vous relate les péripéties
     d'un match de football entre l'équipe du R C ARBA et le S C MILIANA ,
    match entrant dans le cadre des " Barrages " pour l'accession
    en Division HONNEUR , qui était rapellons-le l'antichambre de l'élite nationale .
     28 MAI 1970 DEUXIEME MATCH
     STADE BRAKNI - BLIDA
     S.C.M. 3 R.C.A. 2
     
     
     
     Md Landjerit et son équipe du Lycée Ferroukhi de Miliana
     
     
     Pour être joueur au SCMiliana (SCM)

    les élèves-étudiants se devaient d'avoir un bon bulletin scolaire...

    7422/03/1969. Lycée Mustapha Ferroukhi - Miliana
    De gauche à droite: Ayadi - Benrabah - Azzani - Ikhlef et Randi

      
    Résultat de recherche d'images pour "boxe, asnoune ahmed,"
    Asnoune Ahmed, champion d'Algérie de Boxe : décès de la coqueluche du noble art de la ville de miliana le mercredi 28 juillet 2010 .asnoune ahmed né le 15.04.1943 représente le symbole de cette discipline dans toute la région ,il a été plusieurs fois champion d'algérie en catégorie super léger entre 1963 et 1974 ,ainsi que champion du maghreb ,sans compter les combats livrés aux boxeurs de pays étranger lors de sa présence en équipe nationale .il a toujours était un athléte et un éducateur exemplaire.Il a servi le sport et ne s'est pas servi ,un homme de principe ,de volonté et de charité.combien de jeunes a t'il repéché de la délinquance des rues de miliana ? .Ce momument de la boxe restera toujours vivant dans les mémoire des milianais .
     Il disputait un combat au Cinéma Majestic d'Alger. Bien sûr j'y étais après avoir garé ma voiture alentours.Dans le coffre il y avait, en prévision du camping au bord de mer, des chaises et tables pliantes, réchaud et d'autres bricoles.A mon retour tout avait disparu..Mais, l'essentiel c'est que Ahmed Asnoune avait gagné son combat !
     
     
    Toute l'équipe vétérans Miliana présente leur sincères condoléances à la famille bourkiza ,notre ami mahfoudh est décédé rebi yerhemou, Ancien joueur du SCM
l enterrement aura lieu demain à 13 heure à Hydra.
    Oui, je l'ai bien connu au SCM, Bourkiza Boualem.ça m'attriste toujours quant l'un d'eux part avant moi. Allah yarhamou wi wassaa alih.Je l'avais accompagné à Cheraga pour l'ouverture d'une agence d'assurances en son nom...
     
     
     
    Mohamed Nadjem                                                                                                          Douloureux souvenir que la perte de cet ami
    excellent footballeur du SCM - Miliana
    qui a rejoint ses autres coéquipiers
    Rebika Ali, Zerdi Mohamed, Bouyarbou Mohamed
    et Hamid, Bensouna, le Chahid Benlechheb, Zazak,
    Mustapha Alili, Charef Taleb , son frère Mustapha et bien d'autres.
    En son souvenir, cette anecdote:
    Nous jouions à Blida contre l'USMA d'Alger avec comme adversaire
     celui qui deviendra le fameux Yacef Sadi qui agressa Mohamed
    provoquant un coup franc en notre faveur.
    Le chargé de tirer les coups francs c'était moi.
    Je m'apprettai à le tirer quand Mohamed est venu de derriere et botter
    le coup-franc !
    Heureusement qu'il marqua le but...Lah Errahma
     

     L'Ecole Cycliste de Miliana à la Pointe aux Blagueurs près la stèle de Ali Amar, le héros de la Bataille d'Alger. L'espoir de la famille est à côté de son dévoué Educateur qui le dit prometteur...

     

     
       

    Soulèvement de Margueritte (Aïn Torki)

    Soulèvement de Margueritte (Aïn Torki - Miliana)1) Yacoub Med Ben-El-Hadj Ahmed (dit le Sultan) - 2) Tâalbi EL-Hadj Ben-Aïcha - 3) Bourkiza M'Ahmed Ben-Sadock - 4) Tâalbi Miloud Ben-Aïcha - 5) Abdellah El-Irtsi M'Ahmed - 6) M'Hamed Atman Ben-Abdelkader.C’est dans ce contexte de fausse quiétude pour les colons, qu’un petit village du nom de Margueritte (aujourd’hui Ain-Torki) près de Miliana va être le théâtre, le 26 Avril 1901, d’une insurrection assez singulière, venant démentir la « pacification » supposée et annonçant d’autres Mouvements de contestation contre l’ordre colonial, Mouvements (Aurès, Sétif) qui aboutiront plus tard à l’Appel du 1er Novembre 1954.

     

     

     

    BENLECHEHEB Hamid, mon ami et frère de collègeExcellent joueur de foot-ball du S.C.Miliana (SCM), élève au collège moderne de garçons de Miliana, devenu Lycée Ferroukhi. Avant de rejoindre la lutte armée, il était élève à l'Ecole Normale pour Instituteurs de Bouzareah, récemment baptisée à son nom

     

    Hamid BOUYARBOU

    - Platine, de son vrai nom BOUYARBOU Hamid, lieutenant de l'ALN et chef de commando.A rejoint l'A.L.N. en septembre 1956. Il s'illustra dans de nombreuses batailles : Zbarbar, Aklouche Oued El Malah et tomba au champ d'honneur en 1959 à Sidi Akacha, près de Ténès.

     

      ALILI Rachid

    Agent de liaison et de renseignement. Arrêté par le 2ème Bureau français                                       en mars 1959, il fut assassiné.

    Joueurs du SC Miliana, nous disputions un match contre le SC Vialar (Tissemsilt) à Vialar. Ils avaient copieusement arrosé le stade aux fins de nous déséquilibrer et des dames de colons, aux larges chapeaux d'été, suivaient la rencontre du bord de la touche. Et Rachid, sur une balle difficile, glissa et attérit aux pieds de ces dames. L'une d'elles se déchaussa et avec le talon de sa chaussure asséna de nombreux coups sur la tête de Rachid. Sur le terrain nous réparâmes l'affront infligé à notre coéquipier et leurs tibias doivent encore leur faire mal...

     Djilali DELLOUCI

    Moudjahid depuis le 1er janvier1956 dans la région du Zaccar.Mort au champ d'honneur en Novembre 1959, au cours d'un accrochage avec l'ennemi dans la région de Médéa.

    Tout au début de la révolution, je l'ai rencontré à Téniet-El-Had et lui ai proposé de rentrer avec moi à Miliana. Il déclina l'offre poliment me disant qu'il avait encore à faire dans cette ville.En réalité, il activait déjà au sein de l'ALN et ni lui ni moi, ne savions que nous allions devenir beaux-frères

       _______________________________

      Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas
     
     

  • Commentaires

    1
    BOUMAZA, Nadir
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 18:11

    C'est émouvant, on ne peut dire plus. revoir tant et tant d'amis, copains, connaissances, parents c'est formidable. Merci si mohamed d'être une mémoire. Tant sont partis  (mais tout le monde doit partir un jour) et nous pouvons là les voir, découvrir se rappeler des noms, découvrir celui que l'on appelait par le prénom ou un surnom et aussi découvrir des noms que l'on ne connaissait pas même si on se croisait si souvent dans les mêmes lieux. 
    Et encore constater combien dans nos différences de quartier, de famille d'âge de modes de vie, il y avait entre nous un fil, des attaches, ..

    2
    farid65
    Samedi 7 Janvier 2017 à 21:44
    Connaissez vous le Dr Alili Mustapha svp, Merci.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :