• La Galanterie

     

     

     

    On dit que nous sommes hospitaliers. Seulement ?

    La galanterie se présente comme un ensemble de manières développées par un homme  en vue de faciliter les déplacements, les mouvements ou l'habillement d'une femme. Elle consiste, par exemple, à laisser la priorité à la femme sur le seuil d'une porte, à lui céder sa place dans les transports en commun ou à l'aider à porter ses bagages.Plus généralement, il s'agit d'être prévenant et attentionné à l'égard des femmes et de leur témoigner du respect et de la considération.                                                                                                                           Certains gestes comme le baisemain expriment aussi cette déférence de l'homme envers la femme

       A la réception du Président Hollande et de sa compagne, ce                                              geste de notre Président. se répétera-t-il lors de la prochaine                                        visite en Algérie du Président français Emmanuel Macron et de son épouse  ?

    Résultat de recherche d'images pour "Galanterie de Bouteflika"

    A la réception du Président Hollande et de son épouse,                                                          le sera-ce encore lors de la visite prochaine du Président Emmanuel Macron ?

     

     François Hollande fut accueilli en grande pompe à Alger par le président Abdelaziz Bouteflika, où il a reconnu "les souffrances infligées à l'Algérie". Le président français était accompagné de sa compagne, Valérie Trierweiler, qui a notamment visité une école primaire française d’Alger, et l'annexe d'un centre culturel. Là, les enfants lui ont posé des questions. "Vos questions sont pires que celles des journalistes", a-t-elle plaisanté, avant de se prêter dans la bonne humeur au jeu des questions-réponses. "Première dame, ça fait très peur au début, mais on apprend. Comme à l'école", a-t-elle notamment confié.

     

     Et comme souvent, des interprétations malveillantes                                                      quand il s'agit de notre Président

     

     

    Une galante anecdote :

     Vers le début des années 6O, MILIANA se déplaça à OUED-EL-ALLEUG pour y disputer un match de foot-ball dans le cadre de la 2ie division, Ligue du Centre, contre l'équipe locale. A l'époque, en ouverture du match de l'équipe première, se jouait une rencontre entre les équipes "réserves" où on puisait les remplaçants de l'équipe fanion.Tout au long de la ligne de touche du terrain les spectateurs s'égosillaient à encourager leurs joueurs et se trouvaient parmi ces fans, de belles dames européennes aux robes blanches avec larges chapeaux à grands bords, filles et femmes de colons d'OUED-EL-ALLEUG, région agricole. Un de nos joueurs, Zazac., artiste touche à tout : musique, peinture, photo, fit ce qu'on appelait à l'époque une "touche" d'avec une de ces dames (une "touche": lier conversation avec la gente féminine et donc faire preuve de hardiesse et de charmes).Ca se passe donc pendant le match précédant la rencontre vedette.

    Et nous entrames en jeu....

    Au cours de cette empoignade, notre ami Zazac. conduisait le ballon au sol avec des adversaires aux trousses et nous autres en appui. C'était le long de la ligne de touche où étaient assises nos dames aux belles toilettes. Tout d'un coup, Zazac stoppa son ballon. Tout le monde s'arrêta de courir, de jouer, croyant à un coup de sifflet de l'arbitre.

    Zazac alla alors d'un pas mesuré, sans se presser vers une dame, sa 'touche", et lui fit une révérence digne des Rois de France et de Navarre, révérence très basse, le bras droit exécutant une parabole des plus gracieuses, pied droit largement échancré vers l'arrière. D'Artagnan le mousquetaire n'aurait pas mieux fait....surtout en short et souliers de foot.

    Image associée

     Il n'y manqua que le baise-main....

    Ses salutations terminées, Zazac reprit la possession de son ballon comme de si rien n'était et adversaires, coéquipiers, arbitres, impreignés de la galanterie de notre ami, terminames la partie en loyaux sportifs et même le match n'eut ni vaincu ni vainqueur..

    Zazac, que j'appelais Zaczac, avait aussi inventé un geste technique en foot-ball : mettre au sol. une balle aérienne à l'aide de son popotin (il préférait ce mot à celui de derrière ou toute autre qualification...

    Mémo
    rable Artiste.


    Adieu l'ami.

    ________________________________

     

    Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas


  • Commentaires

    1
    sidehBoumaza
    Samedi 29 Juillet à 02:19

    un récit émouvant, oui  mémorable artiste  



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :