• Hier et aujourd'hui

     

     

     

     

    Oh! Combien je suis heureux de voir nos enfants post-indépendance bien habillés, cartable avec leurs affaires au dos pour rejoindre l'Ecole ou le Lycée et arriver autant d'argent  pour pétarader lor du Mouloud Ennabaoui. De mon temps, j'ai connu la faim, le froid, les pieds nus... et nos parents démunis et impuissants souffraient encore plus que nous de nous voir en ces états. Gloire au Libérateurs de l'Algérie qui nous permettent de vivre une vie décente !

     

     

    19

     

     

     Notre quotidien s'accompagnait de :

    Notre chauffage central qui permettait aussi au bkhour pour encenser la pièce

     

    Résultat de recherche d'images pour "le nafekh, le brasero"

    La lampe à acétylène (ou lampe à carbure)
    est un moyen d'éclairage le plus souvent portable.
    La source lumineuse est la flamme de combustion
    du gaz acétylène, celui-ci résultant de la réaction
    de l'eau sur le carbure de calcium tous deux contenus dans la lampe.

     

     

    Notre chauffage central qui permettait aussi au bkhour pour encenser la pièce

     

    Résultat de recherche d'images pour "le nafekh, le brasero"

     

    Nos jeux d'enfance

    LES NOYAUX D'ABRICOTS

    Heureusement que Laghouat était grande productrice d'abricots à en sécher pour en faire du Herrmès pour la sauce du Couscous et le Merdoud. Il fallait d'abord se constituer un petit stock de noyaux. Ce jeu a été un « best-seller » dans les cours de récréations à mon époque. La règle de base de ce jeu est d'une simplicité toute enfantine, démolir un tas constitué de 3 noyaux assemblés en triangle, le quatrième posé dessus, finissant la pyramide. Il fallait bien viser et projeter un noyau sur le « tas », alors que nous nous trouvions à 2 où 3 mètres de celui-ci. Celui qui réussissait gagnait la totalité des noyaux mis au sol par ses partenaires de jeu.

     

    Résultat de recherche d'images pour "algerie, jouer à la toupie"

     jouer à la toupie

                   Résultat de recherche d'images pour "algerie, jouer à la toupie"                               Résultat de recherche d'images pour "algerie, jouer à la toupie"   Résultat de recherche d'images pour "algerie, jouer à la toupie"

     

    Parfois jouer avec un vrai ballon, pas celui de chiffons habituel, à notre jeu préféré le foot-ball qui nous obligeait à une cotisation douloureuse. On arrivait alors, après longtemps, à réunir le prix d'achat d'un ballon qui nous laissait les traces de son lacet de cuir sur le front.

     

     

     

     

     Nos voitures étaient des plus luxueuses, dernières sorties d'usines

     

     

    Sidi Brahim : Roulma (  le Carico ) existe toujours.  Résultat de recherche d'images pour "anciennes photos, jeux jeunes algériens, la roue"

     

     

    Elles rattrapent les temps perdus

    "conversations diverses y compris d'amour"

    L’image contient peut-être : 2 personnes

    Le coeur perçoit ce que l'oeil ne voit pas

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Krimi Abderrahmane
    Lundi 1er Octobre à 20:58

         il est très important d'avoir des souvenirs même parfois douloureux pour les uns,blessant des fois pour les autres qui ne laissent pas indifférents ceux qui en soutirent des leçons d'anciens.

     merci, ammi Mohamed 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :