• Freres

     

    Les 3 frères DELLOUCI, mes beaux frères, victimes du Devoir.                                                      Une rue de Miliana est celle des Frères DELLOUCI

    L'ainé Djilali DELLOUCI

     

    Djilali DELLOUCI Moudjahid depuis le 1er janvier1956 dans la région du Zaccar. Mort au champ d'honneur en Novembre 1959, au cours d'un accrochage avec l'ennemi dans la région de Médéa. Il enleva un moine de Tibhirine pour l'échanger contre un chef moudjahid détenu à Médéa.
    Tout au début de la révolution, je l'ai rencontré à Téniet-El-Had et lui ai proposé de rentrer avec moi à Miliana. Il déclina l'offre poliment me disant qu'il avait encore à faire dans cette ville. En réalité, il activait déjà au sein de l'ALN et ni lui ni moi, ne savions que nous allions devenir beaux-frères

     

    Le 2ie Mohamed DELLOUCI

    Résultat de recherche d'images pour "dellouci, miliana"Mohamed Dellouci, assis 2ie à partir de la gauche, dernière année d'Ecole des Mines. Les élèves de l'Ecole des Mines avaient une très belle tenue bleue avec calot comme pour les Grandes Ecoles françaises.

     

    Elève de l'Ecole des Mines de Miliana, a rejoint le combat libérateur le 23 Avril 1961 Tombé les armes à la main, le 5 octobre 1961 à Kherba. Tout était prêt pour baptiser l'Ecole des Mines de son nom avant qu'elle ne soit pillée et rasée durant la décénie noire..
    Le jour de son départ pour le maquis, à moi seul,
    il m'en fit part. J'ai tenté de l'en dissuader au motif
    que nous étions à la veille de l'indépendance et que
    les titres acquis au bout de ses études nous seront
    nécessaires pour l'édification du pays.
    Mais sa décision était irrévocable et Ahmed Kirli, lah Errahma fut leur guide pour rejoindre le maquis, Mohamed et son camarade d'Ecole des Mines, Noureddine Baba-Khelil qui eut la chance de revenir du combat libérateur et d'occuper la fonction de Commissaire Central avec dernier poste Djelfa

     

    Le 3ie Benyoucef DELLOUCI

    Résultat de recherche d'images pour "dellouci, miliana"

     Mort en service commandé sur la route Moutonnière - Alger, l'enterrement de Benyoucef DELLOUCI à Miliana a eu lieu à l'automne 68 alors que sa mère et son père étaient en pélerinage à la Mecque. Bien qu'il était mon beau frère, je le considérais comme mon fils
    Benyoucef était l'un des premiers officiers de la Marine Nationale Algerienne formés au lendemain de l'independance à la base navale de Skotchi en mer noire dans l'ex-URSS. Il laissa derrière lui une femme enceinte qui donnera naissance à un garçon qui sera prénommé Benyoucef comme son père.
    Une grande foule est venue rendre un dernier hommage à Benyoucef dont Haddad Abdelkader, que Dieu préserve, leur ami et beau-frère de Benyoucef qui faisait lui aussi partie du contingent envoyé en Russie.

    Sur la photo, certains reconnaitront en tête du cortège Mohamed Messaoudi allah yarhmou.Un autre Milianais, son ami de promotion et dans la vie, également formé en Russie. C'est lui qui fut chargé de l'organisation de l'hommage militaire rendu au defunt.                               Le colonel Mohamed Messaoudi, plus tard chef de la sécurité maritime et membre de la commission d'enquête sur l'assassinat de feu Mohamed Boudiaf, sera à son tour lâchement assassiné à El Biar en présence de son fils par un groupe terroriste de 4 terroristes.

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :