• Aux Ferroukhiens

     

     

    Aux Ferroukhiens dont je suis

    Et Félicitations au nouveau Président de notre Association

    Plus que centenaire, notre lycée Mustapha FERROUKHI, a largement contribué à la formation de chacun d'entre nous. Il était aussi, au même titre que Miliana, un foyer de nationalisme puisque nombre de ses élèves l'ont quitté pour rejoindre le combat libérateur dont très peu en sont revenus.

                                                                                                                                        ~~Mustapha FERROUKHI -

     

    Errahma lahoum

    Savez-vous que :


     Lors de mes premières années au Collège de Miliana, qui deviendra à l'indépendance, Lycée Mustapha Ferroukhi, j'ai a eu le privilège de côtoyer souvent Mustapha Ferroukhi dans le "Cercle de la Médersa" qui se trouvait à l'angle de la Rue Belabbes-Nabi et du Boulevard de la République, tenu par "Ammi Ahmed" de Cherchell, un homme charmant et au thé excellent. C'était autour de discussions à sujets divers et naturellement politiques.
    Chacun à sa manière préparait au Combat Libérateur au terme duquel Mustapha Ferroukhi n'assistera pas pour fêter l'Indépendance, décédé dans un accident d'avion avec sa famille (sauf une fille qui n'était pas du voyage) en allant rejoindre la Chine auprès de laquelle il venait d'être désigné Ambassadeur de l'Algérie Combattante par le GPRA

    De beaux gosses ils étaient......De beaux gosses, ils sont restés


     La "descente"

    Nous étions internes en l'ex-Collège Moderne de Garçons de Miliana, devenu Lycée Mustapha Ferroukhi (ouvert également pour quelques jeunes filles).
    Il y avait trois dortoirs:
    un pour les petits - le mien -
    un deuxième pour les moyens
    et le troisième pour les aînés.
    Un soir, alors que nous étions couchés, les élèves du second dortoir firent une "descente" (un raid) dans le nôtre et nous "massacrèrent" à l'aide de leurs polochons.
    Bien sûr, la pareille devait leur être rendue au plus tôt, ce qui se fit le lendemain. Et, malins que nous étions, nous nous sommes positionnés dès notre retour, derrière la porte de notre dortoir, armés de nos polochons, dans l'attente de leur venue pour laver l'affront qu'ils venaient de subir des "petits".
    Et donc, dès que la porte s'ouvrit, tous nos polochons s'abattirent avec rage sur les agresseurs! Malheureusement, c'étaient.., alertés par le vacarme qui provenait des dortoirs, le Proviseur accompagné d'un Surveillant ! ! ! Le Proviseur y perdit ses lunettes...
    En punition, en plus des privations de sortie du dimanche, nous passames une bonne partie de la nuit debouts au pied du lit.

     

    Réminiscences du collège

     Savez-vous que :
     Le stade de basket du (collège) lycée Ferroukhi se trouvait à l'angle de l'entrée de la caserne (actuellement annexe du lycée)

    L'équipe cadette de Basket du Collège de Garçons de Miliana battue aux Jeux Universitaires 1948 de Blida par le Lycée Ardaillon d'Oran d'un panier. J'en étais le seul "musulman" comme on disait alors...Et combien, il vous sera difficile de me reconnaitre !!!

     Que le lycée avait son stade - appelé stade DONA - du nom de notre professeur d'éducation physique, agencé entre les espaces occupés par la maison de jeunes et la mosquée et aménagé par les élèves durant leurs heures de sport. Il servait à la pratique de la gymnastique et l'athlétisme uniquement

    Résultat de recherche d'images pour "lycee mustapha ferroukhi, miliana" 

     

     Que l'équipe de football du lycée s'entraînait au stade communal situé juste derrière le lycée à l'angle gauche de la rue qui mène vers Bab el Gherbi.

     Que les professeurs du lycée étaient pour la plupart agrégés dans leurs matières d'enseignement. Citons entre autre Messieurs Tahar TEDJINI en Arabe, BONNET en Maths et DAVIDOU en Histoire et Géographie.

     Que Monsieur BONNET, prof de maths, a été le dernier maire de Miliana jusqu'en 1962.

     Que Monsieur KACEDALI, surveillant au lycée vers la fin des années 40, en a été son proviseur après l'indépendance de l'Algérie et ensuite Directeur de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA).

     Savez-vous également que nos sorties - promenades - nous emmenaient:

       -  A l'ouest, au Petit Bois sur la route de Ben Allel où deux usines ont été implantées et fermées ensuite mais causant la disparition de ce  Petit Bois , Oasis de Paix, de fraîcheur en temps de canicule.

       -  Au Sud, sur la route vers El Khemis jusqu'à Zougala, par la sortie de la Pointe aux Blagueurs, derrière la Statue de Ali la Pointe. Durant tout ce parcours, nous cueillions les fruits d'arbres surchargés dont les branches débordaient sur la route et que les jardiniers dédiaient aux passants.

       -  A l'Est, vers les 3 Pins en passant devant la piscine des Belles Sources, elle aussi disparue, route ombragée de platanes et verdoyante.

    Résultat de recherche d'images pour "lycee mustapha ferroukhi, miliana"

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :